L’avenir appartient aux énergies renouvelables : pro clima sur le chantier

Au fil du temps ce quartier qui a été construit dans les années 1930 est devenu obsolète. Les bâtiments vont être réhabilitésen profondeur et de manière à les rendre efficace d‘un point de vue énergétique. La surélévation en ossature en bois des immeubles permet la création de volume d‘habitation supplémentaire. Copyright: eZeit Ingenieure GmbH, photographe: Sergey Kleptcha

«En tant que partenaire professionnel sur le chantier, pro clima contribue à sa
manière à l’optimisation énergétique et économique de l’enveloppe du bâtiment et
de la domotique.»

Actuellement, il se passe quelque chose d’extraordinaire dans le sud de Berlin. Dans le cadre du projet phare du lotissement de Lichterfelde, déjà maintes fois primé, les concepteurs combinent les technologies énergétiques les plus novatrices, en tenant
particulièrement compte de la compatibilité sociale des mesures pour les habitants.

Un projet seulement réalisable main dans la main
Ce projet de la société de logement «Märkische Scholle» est aussi vaste qu’audacieux : la modernisation complète de 841 logements existants, tous occupés, et le passage de l’ensemble du quartier aux énergies renouvelables.
Le projet a d’ores et déjà reçu de nombreux prix de l’environnement et est subventionné à raison de 740.000 euros par le programme d’innovation environnementale de l’Etat
fédéral allemand, pour la première application d’une technologie novatrice à l’échelle industrielle. Jan Lüth, ingénieur et conseiller technique dans la région Est, accompagne
la modernisation de la ville « verte » de Lichterfelde sud dans sa phase de conception et de réalisation qui s’étale sur plusieurs années ; par ailleurs, il assiste les concepteurs dans la mise en oeuvre de l’étanchéité à l’air et au vent de l’enveloppe du bâtiment : «Un projet de rénovation aussi vaste et complexe, en cours de fonctionnement, est un défi de taille pour les concepteurs ainsi que les entreprises et artisans en charge de la mise en oeuvre. Pour une exécution rentable, il faut absolument des processus de travail optimisés, comme nous les exigeons avec pro clima.

Une rénovation alliant compatibilité sociale, écologie et économie
Le temps a laissé des traces bien visibles et palpables sur les bâtiments: les courants d’air au niveau des fenêtres, les caves humides et surtout la protection thermique insuffisante ont fait grimper les frais d’exploitation. Des rénovations ponctuelles n’auraient pas été raisonnables en termes économiques et écologiques. La société de logement «Märkische
Scholle» gère le processus de rénovation et de modernisation, qui s’étale sur cinq ans, en concertation étroite avec ses locataires qui doivent parfois déménager pendant six mois dans des logements de remplacement. L’objectif premier est de ne pas augmenter les loyers avec chauffage inclus. La coopérative affiche une détermination sans faille : «Nous voulons démontrer la pertinence énergétique d’un projet aussi vaste et la compatibilité sociale de sa réalisation.»

Jan_Lueth_BlowerDoor
Ingénieur en technique du bois et menuisier, Jan Lüth conseille les concepteurs dans la réalisation de l’étanchéité à l‘air et au vent de l‘enveloppe du bâtiment et se charge également de l‘assurance qualité.

Concevoir le bâtiment et le système énergétique comme une unité
La chose est réalisable parce que les futures économies en énergie de chauffage devraient compenser les coûts d’investissement de la rénovation, soit environ 74 millions d’euros.
Le bureau d’études berlinois eZeit a élaboré pour le lotissement un vaste concept d’énergie et de rénovation qui associe l’ensemble des participants au projet, des disciplines et des différentes facettes. Le premier projet partiel du bureau  interdisciplinaire porte sur la rénovation de douze bâtiments à trois étages datant des années 1930, avec un total de 192 logements existants. En outre, grâce à la surélévation des combles, les architectes et ingénieurs créent de nouveaux espaces habitables pour des familles avec enfants. A l’avenir, l’énergie sera fournie par des installations solaires, des systèmes de géothermie et la récupération de chaleur provenant des conduits d’évacuation d’air. »Une ventilation mécanique contrôlée approvisionnera les logements en air frais, par des vannes intégrées aux murs extérieurs. C’est pour cela et surtout en vue de la récupération de chaleur provenant des conduits d’évacuation d’air que l’enveloppe du bâtiment doit absolument être étanche », explique Jan Lüth. «Grâce à ma longue expérience, je peux apporter mon aide, lors des visites régulières sur le chantier. Je vérifie en outre la qualité d’exécution, à l’aide de mesures BlowerDoor et de thermographies du bâtiment.»

Opérer le tournant énergétique du bâti existant
Taco Holthuizen, directeur du bureau d’études « eZeit Ingenieure », mise sur l’utilisation de technologies novatrices. Deux systèmes intelligents développés par son bureau sont déterminants dans l’approvisionnement autonome du lotissement en énergies renouvelables: Quatre «eTanks», des accumulateurs souterrains ouverts vers le bas et des sources géothermiques, sont installés à 80 centimètres de profondeur, à côté des bâtiments ; ils puisent la chaleur dans le sol, sans aucune limite. Par ailleurs, un système DEM (gestion dynamique de l’énergie) gère les excédents d’énergie dans l’accumulateur
thermique souterrain et en réalimente les bâtiments, si nécessaire.

Maerk-Scholle_Schnitt_DG_vorher_nachher-01

Un habitat confortable et neutre en CO2
Les systèmes techniques des différents bâtiments, avec leur demande en chaleur et en électricité, ainsi que l’offre en énergie, sont interconnectés pour former un micro-réseau local; l’objectif est d’augmenter l’efficience énergétique et de réduire encore les coûts. Désormais, les habitants disposeront de logements plus confortables et neutres en CO2 et ne subiront plus guère la hausse des prix de l‘énergie. Jan Lüth de pro clima envisage lui
aussi l’avenir avec optimisme: «Les réalisations à long terme comme le lotissement à Lichterfelde créent des partenariats et réseaux forts où toutes les parties impliquées profitent et apprennent les unes des autres. Des projets de ce genre, précurseurs en
matière de technologie, nous permettent d’acquérir beaucoup de nouvelles
connaissances pour l’avenir, mais de constater surtout une chose: la collaboration
partenariale en réseau est essentielle.»

La suite ici …
Combien d’énergie un être humain consomme-t-il réellement dans son habitat ? Quels potentiels pouvonsnous encore exploiter dans la construction ? Et comment pouvons-nous
gérer nos ressources de manière plus responsable ? Vous trouverez les réponses
d’Uwe Bartholomäi, directeur de pro clima, dans l’interview suivante.

Projet :
Rénovation et modernisation de 841 logements à Berlin Lichterfelde
Maître d‘ouvrage :
Société de logement
«Märkische Scholle», Berlin
Conception :
eZeit Ingenieure GmbH Berlin
www.ezeit-ingenieure.de
Conseils et assurance qualité :
Jan Lüth
3d-Bauservice Berlin
www.3d-bauservice.de
Etanchéité du bâtiment :
MOLL pro clima
Schwetzingen
www.proclima.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>